La PNL

Programmation Neuro Linguistique

En principe, lorsque j'explique le terme PNL, et que j'indique qu'il s'agit en fait de l'abréviation de Programmation Neuro Linguistique, on me répond poliment : " À tes souhaits ! "

En fait en PNL on se préoccupe du 
"comment ça fonctionne ? "
au lieu de se perdre dans 
le "pourquoi ça ne marche pas  ?"

Une manière très précise de décoder la réalité, qui ouvre les portes d'une compréhension élargie.



REALITE EXTERIEURE 

LES FILTRES SENSORIELS


VISUEL           AUDITIF           KINESTHESIQUE        OLFACTIF            GUSTATIF

(= VAKOG)


LES FILTRES PHYSIOLOGIQUES

LES FILTRES SOCIO-CULTURELS 

LES FILTRES PERSONNELS

PROCESSUS AGISSANT SUR LA PERCEPTION

SELECTION                       GENERALISATION                              DISTORSION 

REPRESENTATION INTERNE 
= CARTE DU MONDE OU MODELE DU MONDE (VAKOG)


COMMUNICATION EXTERNE

       VERBALE                                                                                 NON VERBALE

Les présuppositions

Ce sur quoi on s'appuie ou :

LES PRINCIPALES PRESUPPOSITIONS EN PNL


  1. Il n’est pas possible de ne pas communiquer.
  2. La carte n'est pas le territoire.
  3. Il n’y a pas d’échec, il n’y a que du “feedback”.
  4. Le corps et le mental sont les deux aspects d’un même système.
  5. Tout comportement est généré par une intention positive.
  6.  Si ce que vous faîtes ne marche pas essayez autre chose.
  7. Chacun possède toutes les ressources nécessaires à son développement.
  8. L’inconscient est un réservoir de ressources.
  9. S’il est possible pour une personne d’acquérir une capacité comportementale ou expérientielle, d’autres personnes ont la capacité de l’acquérir.

Tarte cosmique, index de computation, rosace systémique ou index de conscience

Index de conscience


Une tripartition de secteurs interdépendants, constitue une grille de lecture qui nous informe sur les orientations de l’attention d’une personne, le secteur de son expérience et la  conscience de l’interdépendance de ces secteurs qui codent son expérience. 
Les trois dimensions de l’expérience humaine se conditionnent entre elles.  On se comporte extérieurement en fonction de ce que l’on pense et de ce que l’on ressent, consciemment ou inconsciemment. 
L’ensemble est orchestré par nos valeurs et nos croyances. Quelque soit le “tri” que privilégie la personne, il est intéressant de rechercher les connexions entre ces trois dimensions, pour affiner l’observation et permettre en cas de ressenti négatif (K-) de changer de registre.
Puisque ces trois secteurs sont interdépendants, lorsque je modifie un des éléments de la structure je vais modifier l’ensemble. 


Les croyances aidantes ou limitantes

Elles conditionnent notre vie, de manière consciente ou inconsciente.
Les repérer, les désamorcer, lorsqu'elles nous limitent, est possible.
Elles sont expliquées, ici par Constant Winnerman lors d'une formation à l'Hypnose Erycksonienne.
Créé par Catherine AVIEL